Barley and Hops blog header

drinking beer in the South of France and then writing about it

La bière et ses verres

Le type de verre est-il important pour bien déguster une bière ? 

 C'est une question que l'on entend souvent, que l'on soit caviste, brasseur ou derrière le bar. Avant d'envisager un verre pour sa bière, il faut s'intéresser aux caractéristiques de la bière en question :

  • La couleur : paille, dorée, ambrée, cuivre, brune, noire...
  • La clarté : limpide, clair, trouble...
  • La mousse : formation de la mousse, son épaisseur, sa couleur et sa persistance.
  • Les arômes et saveurs : céréales, fruits, houblons, torréfaction, chocolat, caramel, épices...
  • La teneur en alcool.

Une fois que l'on a bien en tête notre bière, sa provenance ainsi que son style apparenté, on peut alors se poser la question du verre approprié.

Comment sélectionner un verre approprié à sa bière ?

Voici quelques principes pour comprendre la justification, ou non, de choisir un verre particulier pour déguster sa bière.

Considérez d'abord la taille du verre. 

Choisissez un verre réputé pour le style de bière que vous allez boire, on va voir quelques exemples dans cet article, en prenant bien attention au degré d'alcool. En effet, plus la teneur en alcool est élevée, plus le verre aura tendance à être petit.

La forme du verre est généralement typique du style de bière en question, que ce soit pour des raisons esthétiques ou fonctionnelles. 

Chaque culture brassicole est réputée pour un ou plusieurs types de verres en particulier. Que ce soit pour vous-même ou que vous serviez un ami, la présentation d'une bière de qualité dans un verre qui la met en valeur compte évidemment dans l'expérience gustative ! Par sa forme et sa géométrie, le verre met en valeur l'apparence, les arômes et le goût.

Lorsque le col est plus fin que le reste du verre, les arômes sont concentrés et se ressentent bien au nez. Cette forme permet aussi à la mousse de se former en se concentrant sur elle-même, la rendant plus dense et crémeuse. Au contraire, lorsque le col suit les courbes du verre, très logiquement vers l'extérieur, la mousse sera plus épaisse et se formera plus vite.

La mousse, parlons-en. Non seulement elle est agréable à regarder, surplombant une bière qu'on espère d'une couleur agréable, mais elle est essentielle dans l'expression des arômes de la bière.

En fonction de la forme du col, il peut être plus aisé d'apprécier de petites gorgées ou au contraire de grandes lampées. Les verres faits pour les bières faibles en alcool ont typiquement un col très ouvert.

L'état d'usure du verre et sa propreté 

Vous êtes-vous déjà demandé.e pourquoi on peut observer des bulles qui se forment puis s'échappent de la paroi du verre pour aller rejoindre la mousse ?

Il s'agit ici de points de nucléation du verre. Cela veut dire le gaz « s'accroche » à de petits défauts d'usure, pas forcément visibles à l'œil nu. Mais il peut aussi s'agir de petits résidus de produit nettoyant voire de poussière, encore une fois invisible à l'œil nu. Dans ce cas cela veut dire que le verre n'est pas 100 % propre, d'où l'intérêt de le rincer à l'eau froide comme on le voit dans les bars ! Cela nous assure d'avoir un verre nickel pour recevoir la bière, en le refroidissant pour éviter un choc thermique entre un verre à température ambiante et une bière souvent servie à 6 °C. 

Idée reçue à ne pas faire 


Mettre le verre au congélateur avant de servir pour s'assurer qu'il soit très frais pour recevoir la bière.  

En faisant cela, vous allez créer d'innombrables points de nucléations dans le verre, mais vous allez aussi créer un choc thermique avec un verre qui sera trop froid pour votre bière. La mousse risque donc de ne pas se former et vous perdrez une partie des arômes. Ensuite il faudra attendre quelques minutes que la température s'équilibre entre les deux afin d'avoir une meilleure expérience gustative.

Quid des verres de marque ?

Généralement, le brasseur choisit un verre approprié pour sa bière. Si vous dégustez une bière dans le verre que le brasseur a choisi spécifiquement, alors normalement votre expérience gustative sera idéale. Malheureusement ce n'est pas toujours le cas, et certains verres sont choisis uniquement pour leur esthétique à des fins marketing, et n'ont pas vraiment de rapport avec le style de bière brassée.

Exemples de verres typiques

À présent, voyons quelques exemples de verre que l'on trouve régulièrement. 

Snifter 

Comme nous l'avons vu, les arômes s'échappent plus ou moins vite en fonction de la forme du verre et de la température de dégustation. C'est pour cela que l'on utilise un petit verre à pied, appelé un Snifter, pour les bières fortes en alcool comme l'Imperial Stout ou la Barleywine (« vin d'orge » en anglais, elle porte bien son nom avec un titrage en alcool qui se rapproche d'un vin). Il est plus petit que la plupart des verres, car on y déguste forcément une bière forte en alcool en plus petite quantité. Comme pour déguster le Whisky, on s'aide du pied pour envelopper le dessous du verre avec la main. Cela permet de réchauffer la bière, et de développer les arômes au fur et à mesure de la dégustation. Contrairement aux bières dites « rafraîchissantes », les bières fortes en alcool (> 10 %) se dégustent plutôt à des températures qui se rapprochent de la température ambiante, soit à partir de 14 °C. La forme de ce verre met en valeur la couleur et la robe de la bière, et son col concentre les arômes.

le Snifter

La pinte Nonic 

La pinte Nonic est la plus couramment utilisée dans les bars comme verre « passe-partout ». Ses atouts ne résident pas dans la mise en valeur de la bière qu'elle offre, mais de son côté pratique : ce verre est peu encombrant, sa forme permet d'empiler plusieurs verres facilement, et il est de manière générale plutôt solide. En anglais, « nick » désigne une entaille. Un verre « no nick », abrégé Nonic, désigne donc cette forme de verre réputé pour moins se casser. Sa légère courbe en haut permet une tenue aisée, même pour les plus maladroits !

la pinte Nonic

La pinte 'Tulip' 

Vous l'avez sans aucun doute déjà vu, c'est le verre par excellence pour déguster une Guinness, la fameuse bière noire stout irlandaise brassée à Dublin. Ce verre est légèrement plus fin vers sa base et développe ses courbes vers le haut, telle une tulipe. Il est idéal pour laisser se développer la belle mousse qui fait la réputation de la Guinness.

la pinte Tulip

Le Vase pour Weizen 

La Weissbier est la bière de froment façon allemande, à ne pas confondre avec la typique bière de froment belge appelée Witbier. Ce sont ces styles de bières que l'on surnomme communément « bières blanches ». Ce verre présente une grande contenance, les bières blanches étant plutôt faibles en alcool. On peut donc se permettre d'en déguster davantage, à l'inverse des petits verres à pied destinés aux bières fortes. Le verre laisse la part belle à l'appréciation de toute la robe et couleur de la bière, ainsi que de son imposante mousse. Pour ce style de bière, une mousse allant jusqu'à 5 cm d'épaisseur est souvent voulue et s'apprécie d'autant plus dans un verre comme celui-ci. Le col très ouvert de ce verre permet une bonne libération des arômes.

le Vase pour Weizen

La Seidel bavarienne 

Chaque année, un évènement international met à l'honneur la bière : l'Oktoberfest. Tous les médias s'en emparent, et des versions existent dans chaque localité à travers le monde.

Lors de cette fête se dégustent, parfois sans modération, des bières blondes typiques de Bavière faible en alcool. La taille de ce verre est donc souvent de 1 litre. Il est inspiré des anciens mugs en pierre utilisés pendant des siècles. Imposant et très robuste, ce verre ne met pas particulièrement en valeur la bière, que ce soit du côté de l'apparence ou des arômes. Ici l'objectif est clair : avoir un verre bien rempli !

la Seidel bavarienne

Verre à Pilsner 

Les Pislner sont aussi des bières relativement faibles en alcool, ce verre a donc généralement une grande contenance. La forme en 'V' de ce verre met en valeur la couleur jaune pâle de la bière, tout en permettant une belle mousse par son ouverture et une élégance par son pied.

verre à Pilsner

Bolleke Goblet 

Très similaire au Snifter, il est aussi très approprié pour les bières fortes. Typique de Belgique, il a souvent une « boule » au niveau de son pied, dont la présence sert d'ornement décoratif. Bolleke veut dire « balle » en hollandais.

le Bolleke goblet pour bières fortes

Stemmed Tulip 

Là encore, ce verre est largement associé avec les bières belges. Sa courbe vers l'intérieur permet de préserver les arômes de la bière, et celle vers l'extérieur au niveau du col permet la formation de la mousse si chère aux Belges.

la stemmed tulip

Conclusion 

Vous voilà à présent mieux armé.e pour considérer un verre idéal pour votre bière. Nous avons vu les grands principes, mais il reste bien entendu beaucoup de styles de verre à découvrir. À vous de voir ceux qui vous plaisent esthétiquement parlant pour embellir un apéro, tout en s'efforçant de respecter les caractéristiques de la bière que vous allez déguster.

Si cet article vous a plu, partagez-le à un.e ami.e qui mérite de choisir le bon verre pour sa bière !

ALL TOGETHER : la nouvelle création collaborative ...
Craft beers of the month : April

Related Posts

Comment for this post has been locked by admin.
 

Comments

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://allez-hops.com/

Allez Hops! logo

15 rue Défly, 06000 Nice, France

ouverture

nos horaires:
du mardi au samedi 
de 10h à 19h

contactez-nous

 contact@allez-hops.com

+33 4 93 80 17 39

Vous êtes brasseur?

contactez-nous pour faire partie de notre sélection

je suis brasseur

 

Suivez-nous

Close

Restez branché sur nos événements et nouvelles bières !